DemysTEAfication

23 mai 2017

Stories from a tearoom window

shigenori chikamatsu

L'auteur, Chikamatsu Shigenori (1695-1778), est l'exemple même du samouraï qui étudie et apprécie la cérémonie du thé tout en n'oubliant pas la place de sa fonction de guerrier. Il compile ainsi, dans un ouvrage manuscrit en 7 volumes et sous le titre Légendes du Chanoyu, 305 histoires et anecdotes qui ne seront jamais publiées. Après sa mort, un anonyme sélectionne 129 de ces histoires et les publie en 1804 en 3 volumes sous le titre Histoires d'une fenêtre de chambre de thé. Tradition et légende de la Cérémonie japonaise du thé.

A plus d'un point, cet ouvrage propose une foison de détails, d'explications transmises oralement et qui auraient pu pour grande partie se perdre. Il est donc à la fois une source intéressante pour celui qui s'intéresse à l'histoire du Chanoyu, mais il est aussi un ouvrage marqué par son époque et par la classe sociale particulière de son rédacteur. Ainsi transparait, à travers cet ouvrage, l'ordre guerrier qui laissera une marque profonde sur la cérémonie du thé et sur ses acteurs et donne quelques clefs de compréhension de la prépondérance de l'ordre militaire sur les arts pratiqués par cette caste où avant d'être un maître de thé, Sen No Rikyu est d'abord un samouraï, car alors, ne fait pas Seppuku qui veut ...

tea garden

Sommaire :

Table des matières

Liste des illustrations

Préface du traducteur

Introduction

Avant-propos de l'édition de 1804

Première partie

1. Les chambres de thé des jours anciens
2. La chambre de thé du seigneur Yoshimasa
3. La jeunesse de Rikyu
4. La créativité de So-on
5. Rikyu le connaisseur
6. La capture des chevaux d'après Rikyu
7. Les bouilloires d'Ashiya
8. Les bouilloires de Temmyo
9. Les bouilloires de Yojiro
10. Les fondeurs
11. Le placement du Tankei
12. Le tempérament bouillant d'Hideyoshi
13. Le vase Onjoji
14. La valeur d'Onjoji
15. Le Katatsuki Mozuya
16. Le Fukusa de Nampo
17. Le Fukusa de Shioze
18. La chambre de thé de Dochin
19. Les fleurs dans le jardin de thé
20. Harmonie et contraste
21. Châtaignes et moutarde 
22. Éviter les excès
23. Boire le Koicha
24. Boire l'Usucha
25. Le retour de Naya Suke-emon
26. La position des jambes
27. La terminologie de Sotan
28. Le Koita
29. Les ustensiles du guerrier
30. Les origines du thé
31. Le Natsume Oshiroidoki
32. La taille du foyer
33. La charmante attention d'un invité
34. Le rouleau de Dohachi
35. La préparation du charbon
36. Le défaut d'Ukon
37. Balayer le jardin
38. Dans les profondeurs de l'hiver
39. Le bassin en or
40. Le retour du Tanemura à la capitale
41. Le Chaire Nakayama
42. Les instructions du seigneur Enshu
43. La bouilloire Ubaguchi
44. Les manières de la cérémonie du thé
45. L’alcôve de Doan
46. La bouilloire Hiragumo
47. La chute du château de Sakamoto
48. Le chevauchement des feuilles
49. Les fleurs pour le thé selon Rikyu
50. Rikyu apprend d'un disciple
51. Les grands anneaux pour bouilloire
52. Une famille de monteurs de peintures en rouleaux
53. La cuillère à thé de Iori
54. Les grimaces de Xushi
55. L'essence du service du thé
56. La manière de servir le thé du seigneur Enshu
57. Thé de Sakai, Thé de Kyoto
58. Kama et Kansu
59. L'arrangement des fleurs
60. Une Gloire du Matin et le thé
61. Hechikan, maître de Sukido
62. Le jour du nouvel an de Fukuami
63. Le thé et le Zen
64. Le Chakin
65. Un nouveau bol Temmoku
66. L'écran
67.Un vase à partir d'une gourde
68. Les vases en bambou
69. Le Chaire de Seto
70. Sur un chemin de montagne
71. Le Chaire Natsu
72. Le Chaire Hotei
73. Le brûle-parfum Chidori
74. Le Chaire Utsumi
75. Le Chaire Yuto
76. Laqueurs fameux
77. Les plateaux Uchiaka
78. Une liste de bols Temmoku
79. Les présentoirs pour Temmoku
80. Le présentoir pour fouet à thé Shino
81. Le Hasami-chawan
82. La cuillère à thé
83. Fabricants de cuillères à thé
84. Les 7 reposoirs pour couvercle de bouilloire
85. La gourde de Sotan
86. Ichio Iori
87. Sources de charbon
88. Le désintéressement de Rikyu
89. Le bol Tsutsui
90. L'empereur retiré voit les ustensiles pour le thé
91. La calligraphie de Tsuen
92. Une feuille de broussailles
93. La fille de Rikyu
94. L'héritage de la Maison de Rikyu
95. La lanterne en pierre de Sansai
96. Les principaux disciples de Rikyu
97. Écoles de la Cérémonie du thé
98. Les compétitions de thé
99. Chabuki
100. Le Katatsuki Unzan
101. Le thé et les saisons
102. La nourriture des rencontres de thé
103. Les pierres du bassin
104. Fleurs de pruniers dans le jardin
105. L'essence de la Cérémonie du thé
106. Le cœur de l'esprit du connaisseur du thé
107. Une dispute entre père et fils
108. Les vases à eau Imogashira
109. La céramique Raku
110. Décorer l'étagère
111. Le Natsume Konrinji
112. La conception du fourreau
113. La Cérémonie du thé pour les guerriers

Deuxième partie

Notice sur Emura Sogu
114. La bouilloire Kikusui
115. La bouilloire Daikodo
116. Les premiers Meibutsu
117. Le Katatsuki Hino
118. Le Shikishi Ogura
119. Le seigneur Ryozan
120. Les chaussures
121. L’École Hechikan
122. La Cérémonie du thé avec de l'encens
123. Chefs-d’œuvre de calligraphie
124. La vente du Unzan
125. Le Chin Chokusen-shu
126. Les poètes Renga
127. La grande rencontre de poésie
128. Le journal de Tosa
129. Le Bento

Épilogue de l'édition de 1804

Glossaire - Index

cha dana shigenori chikamatsu

30 avril 2017

Puerh Zhenkang 2016 " Kancha "

Kancha

Ce Puerh Sheng est commercialisé par le site Kancha au prix de 34 € la galette de 200 grammes, soit 17 € ramené aux 100 grammes.

Puerh Zhenkang 2016 Kancha

La galette est plutôt jolie et compressée relativement modérément, ce qui rend le prélèvement sur celle-ci plutôt simple.

Puerh Kancha pu-erh de qualité

Je rempli en chargeant bien le kyusu kyoyaki en porcelaine, pour commencer avec un instrument neutre.

kyoyaki

La liqueur est d'un beau jaune aux reflets orangés. Elle est en outre d'une parfaite limpidité.

Kancha Tea

Au nez, c'est assez fruité, léger, presque aérien, avec une petite touche lointaine d'agrumes. Puis, sous le regard de Zhongbao Guanyin, transfert vers la tasse en porcelaine, toujours pour la neutralité.

thé puerh

En bouche, c'est assez léger, avec une touche de mie de pain frais soulignée par une très fine amertume. Tout ceci disparait assez rapidement pour laisser la place à des notes fruitées qui rappellent en particulier les fruits de la passion qui se prolongent tout au long de la longueur en bouche.

blog sur le thé

L'infusion est plutôt de bonne tenue, avec une large majorité de belles feuilles et de deux feuilles et d'un bourgeon.

Voilà sans nul doute un thé d'excellente qualité ... Zhongbao Guanyin a de nombreux trésors, en voici un ... le rapport qualité / prix de ce thé est tout à fait honorable et on n'est déçu à aucun moment. Ce puerh serait peut être même à conseiller à ceux qui voudraient se lancer dans la dégustation de ce type de thé et qui sont rebutés par l'amertume. Au passage, le peu d'amertume de ce thé se gomme facilement avec une bonne théière en Yixing, modifiant encore un peu l'expérience et renforçant un peu plus son côté fruité.

29 avril 2017

Thé vert sencha au jasmin "Jugetsudo"

thé aromatisé japonais

Commercialisé par la Maison Jugetsudo au prix de 36 € les 100 grammes à 62,50 € les 100 grammes en fonction du conditionnement, ce sencha serait un mélange d'un cultivar Fuji-kaori et d'un cultivar Yabukita qui serait parfumé naturellement par contact avec des fleurs de jasmin.

La liqueur est d'un jaune très vif aux reflets dorés, chargée de morceaux et relativement trouble.

thé aromatisé

blog sur le thé

Au nez, c'est le jasmin et une certaine verdeur qui domine. En bouche, c'est tout d'abord une certaine verdeur, assez fraiche, qui vient, suivi d'une touche de citronnelle, le tout dominé par une acidité manifeste qui se dissipe peu à peu en faveur d'une note de jasmin en longueur en bouche.

On retrouve dans l'infusion des pétales de jasmin ainsi que des morceaux de citronnelle, sans surprise puisque annoncés dans la description de ce thé sur le site de Jugetsudo.

hohin

thé vert jugetsudo

L'infusion en elle-même est assez hachée et inégale et comporte une certaine quantité de morceaux de tiges.

thé vert sencha au jasmin jugetsudo

Au final, voilà encore un thé déroutant car il serait aromatisé de façon naturelle par simple contact avec des fleurs ... Or comme pour le sencha au Yuzu de la même Maison, l'impression est trop artificielle et trop fortement marquée pour être naturelle. De la même manière, que font ici les fameux "arômes visuels" qui font si joli dans ce thé sous sa forme sèche ... Bref, encore un thé dont on pourra sans problème se passer surtout si l'on considère en outre son coût prohibitif.

14 avril 2017

Matcha Hoshino Tea Garden

thé vert en poudre du japon pour le chanoyu

Ce Matcha est produit par la Hoshino Tea Garden Company LTD., firme basée à Hoshinomura, village situé à une vingtaine de kilomètres de la ville de Yame, dans la préfecture de Fukuoka, et faisant partie de la zone administrative de cette ville.

thé vert japonais en poudre

Pour celui-ci non plus, pas de prix d'achat à donner. D'une part car il m'a été ramené comme cadeau du Japon, ensuite parce que cette mouture en particulier ne correspond à rien de ce qui est vendu directement sur leur site. Il s'agit donc probablement d'une mouture "maison" produite pour l'un ou l'autre des nombreux grands magasins qui sélectionnent souvent une gamme de produit directement chez le producteur.

Qu'à cela ne tienne, l'ouverture de la boite est en elle-même un vrai plaisir, car l'on sent tout de suite la fraicheur et l'agréable verdure dès l'opercule retirée. On y trouve fixé un sachet absorbeur d'oxygène, témoin du soin particulier apporté à l'emballage de ces quelques 20 grammes de poudre de thé car ce n'est pas une chose si courante que l'on veuille bien le penser.

Chawan en Raku

Comme j'avais sorti un Chawan réalisé par un maître du Kyoyaki pour le Matcha précédent dans ce fil et que cela n'avait - et de loin - pas fait honneur à cette réalisation artistique, je sors cette fois-ci un Chawan par un autre maître dans une variante du Raku, sachant par expérience et au seul nez, que je ne serai pas déçu cette fois-ci.

rakuyaki

Et effectivement, c'est un festival d'odeurs aériennes, sans aucune ombre au tableau, tout en douceur et en légère sensation verte et même lointainement fleurie. Ce thé se situe sans aucun doute parmi les meilleurs Matcha qu'il m'ait été donné de boire. Je ne me prononcerai pas sur le rapport qualité / prix n'ayant pas assez d'élément mais même dans l'éventualité où il s’agirait là d'un thé extrêmement cher, cela vaut la peine de goûter ce genre de Matcha d'excellente qualité, ne serait-ce que pour se faire plaisir au moins une fois ou pour bouleverser les lieux-communs habituels sur le Matcha que l'on peut trouver à droite et à gauche sur la toile.

La seule ombre au tableau, c'est qu'il n'en reste déjà plus que 15 grammes ... mais c'est une bonne trouvaille et un nouveau fournisseur découvert.

Blog de thé

23 mars 2017

Premium Grade Matcha Obubu

thé vert japonais matcha

Voici un matcha produit par la firme Obubu basée à Wazuka, district de Sorakun, dans la préfecture de Kyoto. Pas de prix d'achat à donner vu qu'il s'agit d'un échantillon, offert par un vendeur d'articles de mode et autres tissus en provenance directe du Japon.

matcha

L'emballage ressemble trait pour trait au Matcha du même producteur dont j'avais déjà fait la revue. A priori donc, je me dis qu'il ne devrait pas y avoir de surprise avec ce nouveau millésime. Par curiosité je me rend sur le site du producteur pour voir s'il y a eu une éventuelle hausse des prix en un an mais pas de trace de ce thé cette fois-ci, je suis donc bien en peine d'indiquer un prix.

Passons, après tout, l'essentiel est déjà de voir si on reste dans le même ordre de qualité que pour le Matcha du millésime précédent ...

blog sur le thé

Le Chawan sorti, l'eau touche à peine la poudre de thé que je sais que l'expérience va être mauvaise ... Rien à voir avec le millésime précédent, c'est une bouffée outrageusement iodée qui monte en même temps que les volutes de vapeur ...

matcha

Au goût, c'est la confirmation sans appel de ce premier ressenti ... l'amertume est omniprésente, envahissante, tout comme l'iode, les embruns et les algues ... bref, un Matcha de cuisine dans ce qu'il peut avoir de pire et pas un Matcha valable, même de très loin, pour une dégustation, ce qui vient jeter une petite ombre sur ce que je pensais jusqu'à présent des produits "Obubu" qui semble par ailleurs avoir pris un tournant marketing un peu douteux.

En conclusion, voilà un produit à éviter absolument.

matcha